195 boul Fiset,
Sorel-Tracy (Qc), J3P 3P3
450-743-9361


soins du visage
soins corporels
soins des mains
soins des pieds
épilation
maquillage
épilation
veinothérapie
photorajeunissement




De l’IPL,
ce n’est pas du laser !

L’IPL n’est pas un laser, c’est une lampe Xénon dite flash. L’IPL est un appareil qui a d’abord été développé pour faire du photorajeunissement, contrairement au laser épilatoire. Faussement commercialisée comme plus rapide et moins chère. L’IPL offre en effet des séances plus courtes puisque l’embout est plus gros, mais requiert un plus grand nombre de séances au total afin d’obtenir un résultat réellement définitif (6 à 8 avec le laser en moyenne contre 10 à 12 avec l’IPL en moyenne). En outre, l’IPL n’est destinée qu’aux peaux blanches et aux poils foncés, contrairement au laser.

L’épilation au laser Nd-YAG possède une longueur d’onde précise de 1064 nanomètres et cible la mélanine dans le follicule du poil. Notre pièce à main refroidit la peau à 4 oC pour plus de confort et de sécurité . Le laser Nd-Yag est suffisamment flexible pour traiter tous les types de peau incluant les peaux bronzées et foncées

L’épilation à la lumière intense pulsée (IPL) n’est PAS de l’épilation au laser.

L’énergie lumineuse produite par l’appareil IPL ne se concentre pas seulement sur une seule cible car la lumière est composée de plusieurs longueurs d’ondes qui partent dans diverses directions. Par conséquent, les résultats ne sont pas aussi concluants qu’avec l’épilation au laser. De plus, le nombre de traitements requis afin d’obtenir des résultats définitifs est souvent largement supérieur qu’avec l’épilation au laser.

Quels sont les résultats cliniques escomptés ?

D’après une étude sur l’épilation au laser Nd-YAG réalisée par le docteure Suzanne L. Kilmer, la réduction de la pilosité continue après un traitement unique. Ainsi, après un seul traitement, on a observé une perte de poil de 45% après quinze mois. Un second traitement (réalisé trois mois après le premier) a porté cette réduction à 50 % après quinze mois.




La photoépilation...
Florence Riel St-Pierre, TéléQuébec.

L’IPL est par ailleurs déconseillée pour certaines peaux plus foncées, qui ont tendance à bronzer plus facilement, ou la peau noire (le faisceau étant moins précis, il peut cibler les tissus autour du poil, puis brûler ou dépigmenter la peau). Ces personnes devraient se tourner vers des lasers de type YAG, plus sécuritaires et même recommandés pour les peaux noires.

Une consultation en personne (jamais par téléphone) est donc nécessaire avant la première séance, pour examiner votre type de peau et de poil et vérifier si vous n’avez pas de conditions de santé contre-indiquées (incluant la prise de certains médicaments). C’est aussi un bon moment pour poser des questions sur la machine utilisée et la formation de la personne qui donnera le traitement. Une formation d’esthétique de base doit être complétée par une en photoépilation, et pas seulement une formation de deux jours donnée par le fabricant de l’appareil. Une attestation de l’Association des électrolystes et esthéticiennes du Québec constitue également un plus. lire plus »